Haute Densité de Réel

La série Haute Densité de Réel partage avec la série Essences une propension à mélanger les couches pour se jouer de la réalité telle que nous la percevons.

En détournant le principe de la technique « High Dynamic Range », la série s’amuse à compacter, déstructurer, entrechoquer plusieurs réalités pour en recomposer une autre plus dense, plus multiple, plus entrecroisée.

A travers la rencontre répétée de deux univers opposés mais qui formellement se rejoignent (la nature figurées par des arbres aux branches-artères tentaculaires, la ville figurée par des immeubles aux motifs répétés), chaque photo témoigne du choc qui naît du dialogue forcé entre la réalité de la nature et celle du monde urbain.

Le dialogue est parfois harmonieux, parfois conflictuel, et préfigure une évolution semble-t-il inéluctable. Cette série se veut comme un témoin en même temps qu’un questionnement de cet inéluctable.


   > Présenté pour la 1ère fois au Théâtre de Verre (2014 - exposition collective)